R. Lessard Inc.

Étant jeune, Roger Lessard était fasciné par l’un de ses oncles qui réussissait à estimer la grandeur d’un arbre avec une simple équerre. Déjà, il avait un intérêt particulier pour la construction. Il fut éduqué par un père qui lui répétait sans cesse que tout ce qui mérite d’être fait, mérite d’être bien fait. Cela a fait de Roger un homme perfectionniste, qui prend le temps de faire un travail soigné, peu importe la tâche.

Roger n’appréciait pas tellement l’école. Lors de son adolescence, à ses 16 ans, il décida d’en sortir pour aller travailler avec un autre oncle, comme apprenti menuisier. L’oncle plein de bonnes intentions n’était toutefois pas très patient et Roger a appris le métier à la dure. À
cette époque, les menuisiers touchaient à tout. Ce n’était pas comme aujourd’hui où on retrouve des spécialistes (fenêtres, escaliers, etc..). Roger a ainsi tout appris de la construction avec cet oncle et d’autres contracteurs. Le domaine n’a aucun secret pour lui. Il a même construit sa magnifique maison actuelle, avec l’aide de sa conjointe, Johanne.

En 1977, il obtient sa carte de compagnon comme charpentier-menuisier. Il a ainsi travaillé plusieurs années dans le métier. Puis, lasse de cuire au soleil sur les toits à 30 degrés et de se geler les doigts à -30 l’hiver, l’idée lui est venue de se spécialiser dans le patio. Et ce, malgré le scepticisme de son entourage qui prétendait qu’il serait incapable d’en vivre !

En mars 1995, il fonde Entreprises R. Lessard Inc. Roger, dont l’imagination est sans borne, décida de créer la toute première piscine en bois.

Puis lui vient en tête une invention d’un deck qui se juxtapose à la piscine. Le deck arrivait en deux grandeurs différentes. Piscine Citadelle lui en commanda des milliers. Roger a fabriqué, plus de 16 000 decks de petites dimensions et environ 20 000 des plus grandes ! L’entreprise se situait alors à St-Lambert. Roger travaillait si fort qu’il était en train de mettre sa santé en péril. Son médecin lui conseilla de travailler moins physiquement. C’est là que Roger décida d’acheter Multi garde en 1999 pour ensuite la fermer, afin de conserver son nom d’entreprise. Il désirait bâtir une compagnie avec plus d’employés pour l’aider. Il se retrouve alors sur le boulevard Chauveau.

Ne trouvant pas le commerce assez visible, il déménage sur le boulevard Hamel en 2001. En 2011, il ajoute officiellement à son nom, Multi Patio Rampe Inc. C’est cette même année que l’on se doit de souligner l’arrivée de Johanne Dion dans l’entreprise. Elle lui apporta un second souffle. Johanne actualisa l’image de Multipatiorampe en modifiant, en autres, les publicités, pour les rendre plus actuels. Elle orienta l’entreprise vers les tendances du moment, l’ouvrant ainsi aux nouvelles technologies dans le domaine.

L’arrivée de Johanne a permis à Roger de se concentrer sur le terrain au lieu de consacrer du temps à l’administration. Le couple, car oui, ils sont maintenant un couple, forme une équipe hors pair qui se complète et qui permet à leur entreprise de se démarquer autant sur la qualité des services que sur les produits.